Roumanie, Bulgarie, Moldavie : des marchés à forts potentiels pour la sous-traitance industrielle. Les clefs pour réussir

Roumanie, Bulgarie, Moldavie : des marchés à forts potentiels pour la sous-traitance industrielle. Les clefs pour réussir

C’est la zone de l’Europe la plus dynamique, avec la plus forte croissance prévue en 2017.

Le taux de chômage y est le plus faible de la zone Euro et on y trouve la plus basse fiscalité.

L’industrie et la sous-traitance restent les secteurs les plus performants de l’économie de cette zone, avec une croissance de 6%.

Les secteurs en pointe sont l’automobile, l’aéronautique, les chantiers navals, le matériel pétrolier, la mécano soudure et l’usinage dans tous les domaines (matériel agricole, machine d’emballage, châssis, etc…).

Les coûts opérationnels restent parmi les plus faibles d’Europe, avec un bon savoir-faire local, une main d’œuvre abondante, polyvalente et qualifiée.

Ces 3 pays représentent un gros potentiel de développement sur les 10 prochaines années. Avec l’accompagnement de la croissance du marché intérieur et de l’accompagnement des investissements étrangers et autochtones, les opportunités commerciales se trouvent tant dans l’industrie (Automotive, Aéronautique, métallurgique), que dans l’agriculture profitant des financements européens, que dans les services.

Thèmes abordés :

  1. Les différentes phases pour la sous-traitance en Roumanie, Bulgarie et Moldavie
  2. Pourquoi sous-traiter sur cette zone
  3. Quelles sont les phases pour identifier son partenaire
  4. Quelles sont les phases rencontrées dans le déroulement de cette collaboration
  5. Subventions et financements européens ou d’états disponibles
  6. Les écueils à éviter (culturels et autres…)
  7. Questions / Réponses

Intervenant

Marc Pascal Huot

President / CEO Eastrategies srl

  • Jeudi 7 decembre

    09.30 - 10.30

    09:30-10:30

Tout le programme